Inspecteur-trice de salubrité - section saturnisme - Lyon - VILLE DE LYON

Publiée le: 10/9/2019

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Type d'offre:Emploi Permanent

Délégation: Service aux publics et sécurité

Direction: Ecologie urbaine

Nombre de poste(s): 1

Référence: DEU-014255

Date de début: 01/12/2019

Date limite de dépôt de candidatures: 30/10/2019

Filière: Technique 

Cadre d'emplois: Techniciens

Grade(s): Technicien, Technicien principal de 2ème classe, Technicien principal de 1ère classe

Catégorie: Catégorie B

 Contexte:

Capitale de la Région Rhône-Alpes, Lyon est l'une des villes les plus attractives d'Europe pour sa qualité de vie et son dynamisme économique exceptionnel.

Au cœur de la Métropole Lyonnaise, la Ville de Lyon (468 300 habitants) est dotée d’un budget global de 780 millions d’euros et d’un effectif de 7 300 agents permanents lui permettant d'offrir un service public de proximité à la population dans un souci constant de qualité.

La direction de l’Ecologie Urbaine est une structure opérationnelle qui, dans le cadre des dispositions du Code de la Santé Publique et du Code de l’Environnement, œuvre au quotidien pour maintenir le meilleur niveau possible de protection de la santé publique.
Les champs d’action et les techniques mises en œuvre sont nombreux et variés et concernent la lutte contre l’habitat indigne, les xylophages, l’assainissement, la prévention du saturnisme infantile, la prévention des intoxications oxycarbonées et les nuisances sonores, la gestion des animaux urbains, la lutte anti-vectorielle, la sécurité sanitaire de l’alimentation, le contrôle des eaux, l’épidémiologie et la prévention des maladies transmissibles, les maladies à déclaration obligatoire, le fichier vaccinal, les avis sanitaires sur les autorisations d’urbanisme, le contrôle environnemental des rayonnements ionisants et non ionisants, les nuisances industrielles, la qualité de l’air, les sites et sols pollués.
Elle exerce ses prérogatives dans le cadre de la police sanitaire spéciale et du contrôle administratif et technique des règles d’hygiène pour le compte de l’Etat et de la police administrative générale du maire.

 Missions:

La mission principale :
Dans le cadre du contrat local de santé, une mission a été créée avec l’accord de l’ARS AuRA en 2018. Cette mission de conseiller en environnement intérieur permet d’accompagner au mieux les personnes particulièrement vulnérables du fait de pathologies chroniques et très souvent exposées à un environnement intérieur de qualité médiocre voire très dégradé.
Cette mission contribue à réduire les inégalités sociales et territoriales de santé sur le territoire de la commune de Lyon.
L’inspecteur réalise une visite du logement de la personne malade seulement sur prescription médicale.
Le diagnostic de l’agent CEI doit permettre :
•des analyses de la qualité de l’air intérieur et de l’environnement du patient,
•des conseils donnés sur place pour améliorer la Qualité de l’air intérieur (QAI)
•la vérification des normes minimales d’habitabilité.
En fonction des conclusions, la personne rédige un rapport centré sur la QAI et engendre si nécessaire, une application des mesures de police administratives.

Compétences particulières
- recueillir de façon rigoureuse des informations au domicile des malades allergiques et/ou asthmatiques pour effectuer un audit de leur environnement intérieur.
- réaliser des prélèvements d'air, de moisissures et de poussières selon les recommandations pour mesurer les principaux polluants chimiques et biologiques de l'environnement intérieur
- proposer des méthodes d'éviction pour limiter l'exposition des polluants chimiques et biologiques de l'environnement intérieur responsables de pathologies chez l'allergique et l'asthmatique.
- connaître les bases de réglementations concernant la qualité de l'air intérieur.
- connaître les différents partenaires techniques et institutionnels ainsi que leurs fonctions respectives qui interviennent dans le domaine de l'habitat et la santé.

Il (elle) intervient auprès des groupes constitués d’habitants dans le cadre d’actions collectives de prévention et d’information, dans les quartiers politique de la Ville.

Mission secondaire :
Au sein d’une équipe de 2 techniciens, sous l’autorité du responsable adjoint du service hygiène urbaine, l’inspecteur de salubrité est chargé d’assurer la protection de la santé, de la salubrité et de la sécurité publique au titre des pouvoirs de police générale et de police sanitaire du maire et du Préfet , notamment en prévention du saturnisme infantile.
Il est aussi impliqué dans la mise en œuvre des différentes opérations programmées d’amélioration de l’habitat, type programme d’intérêt général, opération de restauration immobilière, maîtrise d’œuvre urbaine et sociale saturnisme insalubrité indécence.

 Activités principales:

1.Réglementation, organisation et réalisation des contrôles :
- Effectuer divers enquêtes et contrôles
- Appliquer les textes en vigueur
- Savoir formuler des injonctions, verbaliser
- Rédiger des rapports, courriers, mises en demeure, arrêtés
- Recueillir et objectiver les plaintes
- Elaborer et assurer le suivi des procédures administratives et pénales
- Utiliser les instruments de métrologie de la QAI, ainsi que des kits de test de présence d’acariens, caméra thermique, humidimètre, et plus ponctuellement, détecteurs de plomb à fluorescence X dans les règles établies par l’Agence de Sécurité Nucléaire
- Organiser le classement et l’archivage.

2. Formulation d’avis techniques et conseils à la population en matière de salubrité :
- Adapter son mode relationnel au public concerné et à la situation
- Contribuer à l’information et à la sensibilisation des habitants et professionnels

3. Contrôles sanitaires :
- Effectuer des contrôles administratifs et techniques des règles d’hygiène
- Adapter le suivi administratif aux risques analysés
- Suivre la réalisation des travaux et le suivi des travaux d’office
- Effectuer des réceptions de chantiers
- Effectuer des contrôles de conformité de la réglementation sanitaire départementale
- Assister les services techniques

4. Veille sectorielle :
- Suivre l’évolution de la réglementation
- Recueillir et analyser des informations et documents techniques et juridiques

5. Compte rendu et suivi d’activité :
- Savoir rendre compte à sa hiérarchie
- Savoir rendre compte d’une situation

 

 Profil recherché:

Connaissances :
- Partenaires institutionnels
- Connaissances techniques et juridiques sur la police sanitaire spéciale en matière d’hygiène du milieu et de l’habitat,
- Connaissances en pathologie du bâtiment
- Techniques rédactionnelles
- Techniques de recherches documentaires
- Techniques de gestion des conflits et de médiation
- Logiciels informatiques (pack office)
- Progiciels spécialisés (mapinfo®, Photoshop®, système de gestion des bases de données, Photo numérique)
- Matériel de mesure du plomb dans les peintures (appareil à fluorescence X et éléments techniques associés) et en chimie du plomb
- Techniques de traitement des supports contenant du plomb

Qualités requises :
- Faire preuve de diplomatie
- Avoir l’esprit d’équipe
- Sens de l’Initiative
- Faire preuve d’autonomie
- Sens de l’organisation
- Rigueur et de méthode dans le travail
- Curiosité intellectuelle
- Empathie

 Conditions spécifiques d'exercice:

Diplôme de niveau IV (scientifique) ou expérience professionnelle de 2 à 5 ans en tant que CEI.
Titulaire d’un diplôme en santé environnement, ou du diplôme de santé respiratoire et habitat

Possibilité de réunions tardives en fin d’après midi ou en soirée.

Enquêtes sur des terrains parfois insalubres (squats, caves, combles, …)

 Lieu de travail:

60 rue de Sèze 69006 Lyon

 Horaires:

37h30 hebdomadaires + 15 jours de RTT

Informations complémentaires :

Niveau d'étude :Niveau 4 - BACCALAUREAT

Niveau d'expérience : 2-5 ans

Niveau du poste : BG1